Bagnard

Tombé pour trafic de noix de cageot, le seigneur Bagnard écopa de plus de 800 lunes de pénitence dans la mine de charbon d'Elixirdhil. Le costume d'orc dont il se servait pour passer incognito avait fini par le trahir, lorsqu'un humain un peu plus futé que les autres manqua de s'étouffer avec une noix de cageot et remarqua toute la largeur du costume.
Les centaines de lune passées dans la mine d'Elixirdhil lui avaient permis d'apprendre et de se perfectionner dans plus d'une dizaine de métier. Il était désormais capable de forger les plus beaux objets, tailler les plus beaux piquets, assembler les plus belles machines imaginées par les plus grands ingénieurs.

Un coup de grisou viendra mettre fin à cette période de bagne. Lorsque l'explosion eu lieue, un wagonnet fut projeté sur Bagnard ce qui lui sauva la vie tandis que les geôliers furent ensevelis sous plusieurs dizaines de tonne de bois et de roches. Il en profita pour s'échapper.

Désormais revenu à une vie plus normale, Bagnard pouvait compter sur son ami qu'il considérait comme un frère, Jean dit le Bon, et d'autres personnes qui lui voulaient le plus grand bien. L'une d'entre elle, justement, lui avait proposé un jour:
Viens, viens mon petit, je t'apprendrais à rouler les plus beaux spliffs, à distribuer les plus belles Féfés, à séduire les plus belles femmes créées par les plus grands géniteurs...